Nos églises / E ghjesge

Retour à la carte » | Retour à la liste »

San Ghjuvanni Battista à Tocchisu

San Ghjuvanni Battista, in TocchisuPropriu dentru u paese di Tocchisu, a ghjesgia parochjale San Ghjuvanni Battista hè di u XVIu seculu, ma pievania di l'antica pieve di Toxi dipoi digià u XIIu seculu. Edifiziu romanicu à l'origine, parechje volte fù ingrandata è ritocca nentru, fin'à i ghjorni d'oghje.

 

Gnaziu Saveriu Raffalli, famosu pittore di Pedicroce chì in a Casazza Santa Croce vicina ci lasciò ancu qualchì opera, quì fece issu bellissimu pulpitru in u 1765.

 

Vicin'à l'entrata, una pittura di u missiunariu gesuitu San Francescu Saveriu Sant'Eliseu ci ramenta chì a Cumpagnia di Ghjesù stabilita à u cunventu di Bastia fù presente un tempu in Tocchisu, in una piccula cappella ch'ella dedicò à u santu in u 1668, longu u chjassu chì, ogni ghjornu i paisani u pigliavanu à falà à travaglià pè ssi terreni di piaghja. Tandu era grande a devuzione di a cumunità è à u santu l'arrecavanu tanti voti è doni.

 

San Ghjuvanni Battista, in TocchisuIn sacristia, un antra pittura di Sant'Elia venerebbe, secondu a tradizione à bocca, d'una piccula cappella smarrita chì portava u so nome, è chì stava pè u Castellu, issu scogliu cù una croce nantu, à dui passi di a ghjesgia. 

 

Dapoi sempre era celebrata a festa patronale u 24 di ghjugnu, ghjornu di a nascita di San Ghjuvanni Battista, è cum'è astrò s'accendia  nant'una piazza una bella fuchera, « a cippata ». Ma dopu a Seconda Guerra, forse pè ragione di cumudità è di demugrafia, fù sceltu u 29 d'aostu, ghjornu di a Decollazione, per esse a festa patronale di Tocchisu, tandu rinumata in tuttu u rughjone. Cusì smarrì a festa di u 24 di ghjugnu fintantu chì a cumunità a ripigliessi, cù a so tradizione di u focu, à parte si di l'annate 2000.

 


San Ghjuvanni Battista, in TocchisuSan Ghjuvanni Battista, située au cœur du village de Tocchisu, date du 16e siècle mais est église piévane de l'ancienne piève de Toxi depuis le 12e siècle, remplaçant un édifice roman. Elle fût plusieurs fois agrandie et modifiée jusqu'à nos jours.

 

Gnaziu Saveriu Raffalli, artiste de Pedicroce très connu qui travailla également dans la Casazza Santa Croce attenante, est ici auteur de la chaire en 1765. 

 

Près de l'entrée, un tableau représentant le missionnaire jésuite Saint-François-Xavier accompagné de Saint Elisée nous rappelle que la Compagnie de Jésus basée au couvent de Bastia fût présente un temps à Tocchisu, dans une petite chapelle qu'elle fît dédier au saint en 1668, située en contrebas du village, sur le chemin par lequel les gens descendaient travailler sur les terrains en plaine. La dévotion de la communauté lui fut grande à l'époque.

 

Un autre tableau dans la sacristie représentant Saint Elie pourrait venir d'une ancienne chapelle qui lui fut dédiée, située selon la tradition orale à u Castellu, petit promontoire rocheux surmonté d'une croix, tout près de l'église.

 

Pendant longtemps, la véritable fête fut célébrée le 24 juin, jour de la naissance de San Ghjuvanni Battista, où comme partout ailleurs un grand feu, « a cippata », était allumé. Mais après la Seconde Guerre Mondiale, sans doute pour des raisons pratiques liées à la démographie, c'est le 29 août, jour de sa Décollation, qui la relégua au second plan, puis la fît disparaître. Cette fête a été aujourd'hui relancée par la communauté de Tocchisu.